Nouveauté à découvrir

mercredi 15 août 2012

Véronika décide de mourir



Résumé

Une après-midi d'hiver, à sa fenêtre, une jeune femme observe la 
ville. Pour la première fois, son regard est serein. Veronika vient d'avaler quatre boîtes de somnifères. Elle ne veut plus subir l'insupportable monotonie des jours et l'angoisse des nuits. À l'hôpital psychiatrique où elle se réveille, elle apprend que sa mort n'est retardée que d'une semaine. Durant ce sursis, elle fait la connaissance de Zedka, la rêveuse philosophe, de la douce Maria et de son syndrome de panique, et surtout d'Eduard, le schizophrène mélomane, qui écoute la jeune femme des nuits entières lorsqu'elle joue au piano. Peu à peu s'élève en Veronika le désir nouveau de se livrer, "à un homme, à la ville, à la vie".

Mon avis. 

C’est très attiré par le résumé de ce livre que j’ai demandé à faire partie des lecteurs de ce livre voyageur.
L’histoire est émouvante et intéressante.
Les thèmes de la maladie mentale et du suicide peuvent paraître rébarbateurs mais ne le sont pas du tout ici car ce roman est plutôt positif.  L'auteur voyage dans diverse forme de folie de manière légère et réffléchie.
L’histoire en elle-même m’a beaucoup plu.

Malheureusement, la lecture de ce roman n’a fait que me confirmer que le courant ne passait vraiment pas entre l’auteur et moi.  Je n’accroche pas du tout à son style d’écriture.  Son écriture me donne la même impression que lorsque j’ai devant moi une personne qui parle sans cesse.

Merci à Kreen78 pour ce livre voyageur

2 commentaires:

  1. J'ai ce livre dans ma PAL et je n'arrive pas à me décider à le lire pour pourtant j'ai déjà lu des livres de l'auteur que j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer