Découvrez les auteur belges

vendredi 14 septembre 2012

L'inavouable secret de Clara


232 pages
Editions Salvator
Prix : 18,50 €

                            Livre reçu en partenariat avec




Résumé

Clara, quinze ans, fille unique, est mal dans sa peau, en conflit permanent avec sa mère qui la néglige et l'humilie. Son père est inexistant à force de s'effacer. Invitée à une soirée entre jeunes, elle est émue d'être l'objet de l'attention d'Alex, un séduisant garçon de sa classe. Abrutie par l'alcool et droguée à son insu, elle se laisse entraîner par Alex dans une chambre et sombre dans l'inconscience. Elle se réveille le lendemain, nauséeuse, mal à l'aise, et se souvient à peine de ce qui s'est passé Trois mois plus tard, elle découvre avec stupéfaction qu'elle est enceinte ! Alex l'a violée. Elle n'a pas seize ans. Meurtrie, choquée, subissant dans le même temps le divorce de ses parents et l'éclatement de sa famille, Clara se referme sur elle-mêmeet son terrible secret Quelle vie l'attend maintenant ? Gardera-t-elle son bébé ? Comment fera-t-elle face aux pressions de son entourage ? Pardonnera-t-elle à Alex ? Et si, au bout du tunnel obscur, surgissait la lumière d'un autre amour, authentique et durable ? Clara se révèlera une jeune fille exceptionnellement forte et rebelle, si captivante. 


Biographie de l'auteur

Elisabeth Bourgois, infirmière de formation, est l'auteur de dix-huit ouvrages, dont La Nouvelle Peste (prix Saint-Exupéry Valeurs Jeunesse), Les Chaussons par la fenêtre, La Grand-mère aux loups et, aux éditions Salvator : Les assassins sont si gentils, Le courage vient du ciel et Mémoire d'un coquelicot. Elle a été présidente du prix Ouest Jeunesse en 2009.


Mon avis.

La vie d’une jeune adolescente de 15 ans qui passe de l’innocence de l’enfance et la vie facile de lycéenne, avec toutes les angoisses, crises, incompréhension qu’elle comporte à celle d’une jeune femme, maman d’un petit Victor en quelque mois de temps.

Dès les premières pages, on sent bien le malaise de Clara dans sa vie d’adolescente, car comme beaucoup de jeunes filles de son âge, elle se sent incomprise par ses parents, par le corps enseignant, par tout le monde en fait. Elle rêve de sortir de cette vie qui ne lui correspond pas, elle se cherche.

Ses parents sont des parents absent, qui ne comprennent pas leur fille, la trouvant égoïste. Comment pourraient-ils comprendre Clara alors qu'ils ne se comprennent pas eux-mêmes. Ils vivent l’épreuve difficile qui précède une inévitable séparation. Ils n’ont plus d’amour l’un pour l’autre et ne savent pas trop quoi faire.

La petite vie d’adolescente de Clara va être bousculée à la suite d’une soirée dont elle ressort avec les idées embrouillée par l’alcool et la drogue. Et voilà qu’à 15 ans, elle se retrouve avec un choix à faire, l’IVG ou l’accouchement. De là, dépendra tout le reste de sa vie.

Dans ce livre, le thème de l’IVG est posé intelligemment, à la manière d’un choix. Sans le condamné, ni le conseillé. C’est un choix que la femme doit faire, en toute connaissance de cause, et elle doit le faire seule. C’est elle, et elle seule, qui devra assumer, toute sa vie, son choix. J’ai beaucoup apprécié qu’il n’y ait pas de coté moralisateur sur ce sujet.

La mère de Clara, Karine, est une femme très occupée et très maladroite avec sa fille, et encore plus avec son mari. Elle est méchante, égoïste et sans cœur. Je dirais même qu'elle est affectivement déficiente. Elle critique et rabaisse sans cesse son mari et sa fille, à tel point que ceux-ci ont fini par penser qu’elle avait raison. Son mari est trop mou, trop lâche, trop nul et sa fille n’est pas assez jolie, pas assez intelligente, pas assez responsable et très égoïste. Bref, Karine est convaincue qu’elle est une personne parfaite enfermée dans une vie remplie de gens imparfait, à commencer par sa propre famille, qu'elle est incomprise, elle qui fait tout pour que sa fille soit heureuse, mais cette ingrate ne s’en rend même pas compte et agit en enfant gâté.
Mais à l’arrivée de Victor, elle va donner tout l’amour dont elle dispose à ce petit être, à tel point qu’elle confond le rôle de grand-mère et celui de mère. Comble de l’horreur pour une toute jeune maman qui a du mal à croire qu’elle sera à la hauteur des difficultés qui l’attente avec un bébé.

Le père de Clara est un homme qui s’est laissé complètement étouffer par sa femme, il n’est plus qu’une ombre. On pourrait même aller jusqu’à se demander si c’est encore un homme. Il aime profondément sa fille et semble vouloir l’aider, mais l’aide-t-il par amour ou par faiblesse. Par moment cet homme m’a fait de la peine et à d’autre moment j’avais plutôt envie de lui foutre un coup de pied au derrière.

Quand à Clara, c’est une jeune fille sensible qui se sent incomprise, elle a l’impression que ses parents ne l’aiment pas et qu’elle n’est qu’un poids pour eux. Toutefois, lorsqu’elle décide de garder le bébé, elle ne peut que se tourner vers son père, étant certaine que lui seul pourra l’aider.
Les neuf mois de grossesse de Clara sont à la fois difficiles et heureux. Heureuse de sentir ce petit être pousser dans son ventre, s'émerveillant des petites coup donnés par celui-ci. Difficiles car il faut se cacher. Se confier à un amie est très tentant et lui serait certainement bénéfique mais c’est interdit, c’est un lourd secret qu’elle doit garder pour elle. 
Et puis, il n’est pas facile de supporter le gouffre qui s’installe entre soi et les autres jeunes du même âge. Avoir un enfant, ça fait grandir d’un seul coup, nos copines de classe deviennent subitement des gamines lorsque l'on devient maman. Clara est, en fait, une fille très forte, mais elle l’ignore, sa mère lui ayant sans cesse répétée qu’elle est une bonne à rien. Elle est incapable de voir ce qu’il y a de bien, de bon et de fort en elle, sauf en ce qui concerne son fils et l’amour qu’elle lui porte est sans limite.

Alex est un être méprisable qui n’a aucune conscience. C’est un gosse de riche qui pense avoir tous les droits mais surtout aucun devoir. Son attitude est impardonnable.

J’ai beaucoup aimé Jérôme qui est un jeune homme qui a les pieds sur terre, gentil et affectueux. Il aime profondément Clara et est prêt à l’accepter telle quel est et avec tout ce qui va avec. D’une certaine manière, il a sauvé la vie de Clara.

J’aime beaucoup le style de l’auteur, son écriture est juste et sensible. Elle semble connaître son sujet, les sentiments qu’elle fait passer par son texte sont très vif et permettent de se sentir proche de Clara, de s’identifier à elle.
Le thème de la maternité chez les adolescentes est un sujet plutôt sensible mais il est abordé ici de manière intelligente sans tomber dans l’excès ni la caricature. L’auteur relate les faits de manière très réaliste, sans faux semblant, sans hypocrisie. Les angoisses de Clara, les réactions de son entourage familial, scolaire ou amical sont tout-à-fait réel.

Un tout grand merci aux Editions Salvator de m'avoir permis de découvrir ce livre qui est un vrai coup de cœur coeurs

2 commentaires: