Nouveauté à découvrir

dimanche 6 juillet 2014

Comme des images





Prix : 14,90 €
Nombre de pages : 200
Edition Sarbacane


« Il était une fois… des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C’est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé. »


Je viens de dévorer « Comme des images » et quand je dis dévorer, c’est un faible mot car, en effet, une fois commencer cette superbe histoire de Clémentine Beauvais impossible de m’arrêter.

Cette histoire m’a terriblement touchée, au point où je ne sais toujours pas si c’est le bon moment pas en faire sa critique. Surement devrais-je attendre d’avoir pris du recul, d’avoir digérer ma lecture. Mais alors, serais-je totalement honnête ? Mon ressentit sera-t-il toujours aussi vivant ?


Bref, j’ai décidé de le faire de suite.  Partager avec vous mon point de vue sur cette fabuleuse et douloureuse histoire, sans attendre d’être reposée et sous l’effet du « choc » ne pourra que mieux faire passer mon ressentit.

Dès la première page, dès les premiers mots, les poils de mes bras se sont dressés.  Comment la cruauté gratuite peut détruire nos enfants, parce que, oui, en tant que maman d’adolescent susceptible de subir l’idiotie de ses camarades, je n’ai pu m’empêcher de me sentir concerner par cette terrible histoire.

En même je n’ai pu m’empêcher de me mettre à la place de la jeune fille qui nous raconte cette histoire, cette jeune fille amie avec son idole parce Léo n’est que sa meilleure amie, non, Léo est son idole, et même, à la limite, son bourreau.  Elle ne s’en rend pas compte, bien sur, mais elle est entièrement sous la coupe de Léo.
Léo la jumelle de l’invisible Iseult, Léo, la jeune fille sur la vidéo, Léo, la personne pour qui tout le monde s’enquête. Léo la fille plus forte qu’on ne se l’imagine.

Après l’accident, tout le monde regarde Léo, tout le monde s’inquiète pour Léo. Et pourtant, Léo ne semble pas plus affectée que ça. Ce qui l’inquiète le plus, c’est que cette vidéo nuise à son futur professionnel.

L’écriture de ce livre est irréprochable, tout est calculer pour plaire, pour emprisonner le lecteur, pour lui faire complètent oublier tout ce qui n’est pas ce livre.  L’auteure mérite vraiment une standing ovation pour ce magnifique livre.

Ce livre écrit pour les adolescents devrait peut-être leur être imposé afin de leur mettre un peu de plomb dans leur cervelle, afin qu’ils se rendent compte des conséquences de leurs petits jeux mesquins.

Bref, je vous conseille de lire ce livre, quelque soit l’âge que vous avez.

Je remercie vivement les Editions Sarbacane pour cette superbe découverte.

7 commentaires:

  1. J'avais bien aimé mais certains éléments m'avaient agacé. Je comprends ce que tu veux dire par contre : c'est un livre à lire absolument, pour le sujet !

    RépondreSupprimer
  2. Un livre qui m'avait pas mal chamboulé.
    L'auteur est douée pour que le lecteur se pose pas mal de questions, c'est cool =)

    RépondreSupprimer
  3. Oh, il me tente beaucoup celui-ci depuis un moment ! Merci ta chroniques est envoûtante !

    RépondreSupprimer
  4. Il est dans ma Pal , j'espère le lire cet été. Après ta chronique , j'ai même envie de lâcher ma lecture en cours et de le prendre.

    RépondreSupprimer
  5. Waouh, il a l'air terrible. Je le note et vais le lire! Marci Nathalie

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ta chronique! Je l'ai lu et j'ai aimé mais sans plus.....

    RépondreSupprimer