Nouveauté à découvrir

mardi 30 décembre 2014

Les mensonges ne meurent jamais



Titre : Les mensonges ne meurent jamais
Auteur : Séverine De La Croix
Editions Michel Lafon
Nombre de pages : 301
Prix papier : 14,95 €


Une femme qui disparaît.

Un couple en danger.

Les terribles secrets d’une famille.

Un compte à rebours implacable..



Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Je remercie Camille et les Editions Michel Lafon pour cette très belle découverte.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

Une couverture sombre et sobre pour une histoire tumultueuse.

Quelques mots sur l’histoire

Suite à une soirée entre amis, Manon Sagier de Hautefeuille va apprendre que toute sa vie sa famille lui a menti.  Voulant à tous prix découvrir la vérité sur sa famille, Manon ne s’attendait pas à sortir autant de cadavre hors des placards de sa famille maternelle.

Mon avis général sur l’histoire

L’histoire en elle-même m’a fait froid dans le dos à plus d’un moment.  Tout au long des 300 pages de ce livre, l’auteur nous entraine dans le passé de Manon, mais aussi dans celui de sa mère, Adèle, et de sa grand-mère, Louise. Louise qui dirige tout son petit monde avec une main de fer intransigeante, Louise pour qui le nom et l’héritage de la famille est plus important que tout au monde, plus important que ses enfants, plus important que sa propre vie.
Très vite, Manon disparaît mais l’histoire se passe dans un temps réel, où sont interrogés les différents protagonistes par l’inspecteur chargé de l’enquête et dans les jours qui ont précédé la disparation, où l’on apprend ce que la jeune fille a découvert.  Le fait de passer du présent au passé permet de mieux appréhender les différents personnages, principalement Adèle et Louise, de comprendre leur façon d’agir.

Mon personnage préféré – Pourquoi

J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Manon. Encaisser toutes les horreurs qu’elle apprend sur sa famille en quelques jours, alors qu’on lui a appris qu’il fallait se montrer digne de son rang et surtout ne pas se mélanger avec le petit peuple, ne rien faire qui pourrait contrarier Dieu.  Elle qui a du et doit toujours se battre parce qu’elle aime Nicolas qui n’a pas un nom à particule.  Elle qui adore sa grand-mère.  Elle qui, même si elle se veut indépendante, reste malgré tout la jeune fille formatée par sa grand-mère.  Et malgré, la colère, la peine, l’horreur, elle continue à vouloir découvrir la vérité, même si elle ne s’attendait absolument à ce qu’elle va apprendre.

Le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal – Pourquoi

J’ai détesté Louise.  Aucun doute la dessus.  Cette femme n’a absolument pas de cœur.  C’est vraiment un personnage odieux et (pour moi) rien ne peut excuser son comportement. (Je n’en dis pas plus afin de ne pas spolier).

Avis sur le style de l’auteur

De ce côté la, je ne peux dire que bravo.  J’ai vraiment du mal à croire que ce livre est le premier de l’auteur tellement la qualité de l’écriture est au delà de la moyenne.
L’auteur a tout mis dans son écriture, le style, le langage, les émotions, pour que son livre se laisse dévorer en éclipsant totalement l’environnement du lecteur.  Elle nous plonge dans son roman, nous y emprisonne et ne nous laisse en ressortir qu’une fois arrivé au bout.

Ce premier roman de Séverine De La Croix est une parfaite réussite dont personne ne ressortira indifférent.






  

3 commentaires: